Skip to main content
0

Votre panier

Close Cart
Être créatif au quotidienTransition sociale

L’intelligence créative : notre bouée pour la traversée

Écrit par 11 octobre 2021Pas de commentaires3 min
La pensée créative par Iris Créativité

« Plus grandes seront nos contingences et plus grandes seront nos libertés. »

Edgar Morin

Dans le contexte qui est le nôtre, les ressorts de notre intelligence créative nous semblent d’une importance capitale. À l’heure où nombre d’individus et de collectifs, déstabilisés, éprouvent le besoin de repenser leur devenir et redonner un sens à leur existence – et ce dans tous les domaines de notre société : entreprises, territoires, éducation, sciences, secteur associatif, citoyenneté, journalisme… – Plus que jamais se posent à nous des questions essentielles quant à notre « vision » de la société que nous voulons construire, et notre contribution à cette vision. Quant aux valeurs que nous privilégions pour aborder des problématiques politiques, sociétales et éthiques nouvelles auxquelles nous sommes confrontés et les relations humaines qui en découlent.

Pour pallier à notre rapport bouleversé à l’incertitude et aux peurs qui l’accompagnent, parfois amplifiées par des informations contradictoires, la tentation est grande de nous accrocher à des croyances envers des solutions uniques et miraculeuses.

« La difficulté est de se laisser ouvert pour que, comme une casserole ouverte, tous les effluves puissent sortir et être présents. »

Xenakis

Plus que jamais notre capacité à transformer la crise en opportunité se fait jour, en nous défaisant des certitudes d’hier pour « oser » l’expérience d’avancer, de risquer des chemins nouveaux, inattendus en ayant toutes nos antennes dehors à l’écoute du « feed-back » pour mieux nous ajuster.

Plus que jamais l’invitation à « suspendre notre jugement », réintroduire systématiquement le doute, à pratiquer le « oui et… » et le « pourquoi pas… » doivent nous permettre de laisser la porte ouverte à d’autres possibles, à d’autres hypothèses, et ainsi continuer à débattre ouvertement des diverses stratégies possibles et réintroduire notre capacité à déployer notre pensée critique et une pensée complexe.

Plus que jamais « se mettre dans les baskets » de l’autre est nécessaire pour ne pas l’enfermer dans une étiquette liée à ses choix et pour comprendre son comportement vu de sa lorgnette, en fonction de son contexte sensible si particulier.

Plus que jamais faire preuve de courage pour entendre son intuition, pour rester aligné, tête, cœur, corps, sans se laisser déstabiliser par la pression et ainsi assumer la profonde responsabilité de ses actes, sans tomber dans une rigidité accusatrice.

Plus que jamais faire preuve de ce que les grecs appelaient « la  mêtis » – c’est à dire la ruse de l’intelligence, forme de pensée où l’on ruse avec la règle, où on la contourne et la détourne de son sens initial – surtout si elle nous parait dénuée de sens, voire absurde.

Plus que jamais l’intelligence créative collective, nous permettant de mutualiser nos expériences à la fois factuelles, mais aussi sensibles et multi sensorielles, nos intuitions, devrait nous permettre d’envisager des multiples solutions plutôt que de se fier à des modélisations et des prévisions algorithmiques nous coupant de notre capacité à ressentir et nous ajuster.

Notre créativité serait donc l’issue hors de ce chaos existentiel qui nous secoue, de paradoxes en dissonances et en divorce éthique.

Cette période nous offre une occasion unique d’un bel apprentissage, magnifique entraînement à appliquer au quotidien la puissance de la pensée complexe, de l’intelligence créative et de l’intelligence relationnelle.

Et… Garder l’espoir

« Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir. »

Neslon Mandela

Close Menu